« Moteur de recherche » – la recherche dont Google ne veut pas

En cherchant sur Google Trends pour se renseigner sur les moteurs alternatifs on trouve ce graphique : plus personne ne recherche « moteur de recherche ». Inquiétant non ?

1. Google

Qu’on se le dise : personne ici n’a quoi que ce soit contre Google en tant que tel. Beaucoup des services proposés par l’entreprise sont ou ont été révolutionnaires… Et celle-ci a beaucoup fait pour nous libérer de ceux qui auraient voulu d’un Minitel 2.0 (oui, Microsoft avec Internet Explorer, c’est toi qu’on regarde).

De plus, celle-ci continue d’innover et de prendre des risques ce qui est plus que louable !

Ses services sont globalement bons, et en moyenne assez respectueux de l’écosystème internet.

2. Le pouvoir du moteur de recherche

Internet est une mine d’or. On y trouve des gif de chatons mais pas que ! C’est presque toute la connaissance de l’humanité qui s’y est accumulée à force.

L’offre de services web est pléthorique, il en apparaît tous les jours dans tous les domaines…

Et dites-vous que Google est probablement le premier site que vous lancez le matin. Donc au-delà de l’enfermement dans les produits Google, c’est lui qui fixe les règles du jeu.

N’importe quel administrateur de site web connait les règles du SEO et sait à quel point un changement d’algorithme peut faire s’effondrer votre trafic et vos revenus. Même si vous refusez d’être prisonnier, les autres vous enferment.

3. Un moteur de recherche devrait prôner la curiosité

Un peu comme Wikipédia et ses liens bleus : on s’y perd, on apprend plein de choses (et on perd beaucoup de temps). Mais le chemin qu’on y fait est passionnant…

Mais ce n’est pas l’intérêt propre de Google puisqu’il lui faut être rentable (ce qui est louable pour une entreprise, pas de critique là-dessus). Google ne rêve que d’une chose : vous enfermer dans un monde Google avec de bons produits, gratuits pour la plupart, et attrayants. Et puis une fois que vous y êtes enfermé, les règles du jeu peuvent changer ainsi que le produit, c’est trop tard pour vous.

Il ne s’agit pas de paranoïa : c’est une stratégie vieille comme le monde et qui fonctionne. Et c’est à cause de ça qu’on a créé le droit de la concurrence (antitrust law en anglais), pour éviter les monopoles et leurs excès.

4. Le monopole c’est mal

Oui mais voilà, le monopole c’est mal. Et c’est un peu comme les dictateurs : ils peuvent partir des meilleures intentions, dès lors que la pente descendante est amorcée, ça ne fait qu’empirer. Et Google finira par y arriver…

Un bel exemple est Microsoft qui, à la fin des années 90, a vu monter l’engouement pour les OS libres (Linux en tête). Cela a conduit à un certain nombre de papiers internes (les Halloween documents, de saison). Ces documents permettent de voir la stratégie adoptée face à cette menace : non pas innover mais faire peur au client, et dénigrer.

5. Il y a de la place pour innover

À tous ceux qui se disent que ça ne sert à rien un autre moteur de recherche car Google a trop d’avance, voire a fait le moteur ultime : que disait-on de Microsoft et d’Internet Explorer il y a dix ans ? La même chose… On disait que personne ne se passerait jamais d’ActiveX (qui est mort et enterré) et qu’avoir Firefox revenait à se priver de la moitié du web à jamais.

Et maintenant ? On a du Chrome, du Safari, du Opera, du Edge… des produits très finis et chacun avec ses avantages.

Et bien les moteurs de recherche c’est pareil : le jour où Google se verra imposer un ballot screen, cela libèrera des énergies et vocations. Et non, ça ne tuera pas l’innovation, pas plus que casser la vente forcée de Microsoft ne l’a fait…

6. Mais pour cela il faut une prise de conscience

Car comme les antibiotiques, Google, c’est pas automatique. Vous pouvez très bien utiliser plusieurs moteurs de recherche en même temps et tous très variés : Amazon, Wikipédia, Qwant, OpenStreetMap, Google, Yahoo, Bing… (et à ce titre, Firefox gère d’ailleurs parfaitement sa barre de recherche)

Pour en revenir au graphique, il est triste que le volume de la recherche « moteur de recherche » ait été divisé par 10. Cela prouve un manque de curiosité sur le domaine qui est dramatique…

Donc soyez curieux, remettez en cause, testez, innovez.

 

Un article sur Qwant viendra bientôt mais soyons clairs : ce n’est pas le remède miracle qui va tout remplacer. C’est un très bon outil mais combiné à d’autres !

Bon, et n’hésitez pas à mettre un commentaire pour donner votre avis : ça donnera à ce site un meilleur ranking sur Google 😉

 

Et parce que vous êtes curieux, combien de gens ont cassé internet :

Emmanuel

Fondateur de GeekActu
Œil attentif de longue date sur le web et geek touche-à-tout

Mail : emmanuel@geekactu.fr
PGP : 227A BA0F 3688 94E9 3651 E45E 4504 9870 7D5C 8A66

Les derniers articles par Emmanuel (tout voir)

Partagez si vous aimez :
0

Emmanuel

Fondateur de GeekActu Œil attentif de longue date sur le web et geek touche-à-toutMail : emmanuel@geekactu.fr PGP : 227A BA0F 3688 94E9 3651 E45E 4504 9870 7D5C 8A66

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *