Interview – Un Rdv Tech avec Patrick Beja

Cela fait maintenant 5 ans que je suis Patrick et son podcast « Le RDV Tech ». Une incroyable aventure et un podcast d’une grande qualité, très agréable à écouter. Il sait nous informer, nous divertir, et ce toujours avec des invités intéressants.

Depuis maintenant deux ans il est l’un des rares à avoir le privilège de vivre de sa passion du podcast. Se sont ses plus fidèles auditeurs qui volontairement lui reverse quelques dollars (ou plus) pour chaque émission, en signe de reconnaissance pour la qualité et l’investissement dans sa production.

Je vous laisse découvrir ou redécouvrir Patrick au travers de l’interview qu’il m’a très gentiment accordé, ce dont je le remercie :

1. Si un geek ne te connait pas, je lui dis quoi pour te présenter ?

Je suis un autre geek, qui parle de ses passions dans un micro. Je crée des émissions audio (en podcast) pour ceux qui veulent s’informer en passant un bon moment. Je couvre principalement l’actu tech et l’actu gaming.

2. Quel cheminement « integeektuel » t’a mené vers le Rdv Tech ?

Il est très long ! La tech a toujours été une passion pour moi, et l’une de mes premières demandes de cadeau de Noel était un ordinateur… Mais c’était trop cher, donc on a eu une console (Atari VCS 2600). On était très content quand même. 🙂
Après ça j’ai continué, en sacrifiant toutes mes économies pour acheter des ordinateurs et des consoles pendant des années, et j’ai même fait des études d’informatiques… qui ne m’ont pas plu du tout. Je me suis éloigné un peu en partant vivre au japon (c’était quand même le paradis du jeu vidéo), et en revenant en France j’ai encore changé de domaine en travaillant dans le cinéma et la production audio visuelle. Comme je le disais, le parcours est éclectique !

Bref, on arrive à 2006, ou je tombe amoureux du jeu World of Warcraft, et dans le même temps je m’achète un iPod. J’avais entendu parler de ces « podcasts », et j’ai cherché des émissions sur ce jeu. Il y en avait plein en anglais, mais aucune en Français… Donc j’ai décidé de le faire moi-même. J’ai toujours aimé créer des choses sur le net (mon premier site web date de… 1995 !), et le podcast était un équilibre parfait entre création, production, animation, etc. J’ai adoré tout de suite. Du coup j’en ai lancé d’autres, sur d’autres sujets qui me passionnent : retour en force de la tech ! Le RDV Tech est né début 2009, et après un parcours encore compliqué (je pourrais évoquer la formidable aventure « NoWatch »), j’ai fini par réussir à en vivre. Et encore, je résume ! 🙂

3. A propos de Rdv, outre la tech, il y a les jeux aussi, tu as d’autres Rdv à venir ?

J’aimerais en faire plein ! Il y a aussi des émissions en anglais, dont « The Phileas Club », où j’invite des habitants de différents pays pour qu’ils parlent de la manière dont ils ont vécu les événements importants du mois, selon leur culture et leurs idées. C’est une émission qui me tient vraiment à coeur. Mais en tout je produis 6 émission et je participe à 3 autres. Donc ça me laisse peu de temps pour faire encore plus… Hélas.

4. Raconte nous un peu ta folle aventure de patron de Patreons

Quand je me suis lancé en 2006, le fait de vivre des podcasts était un fantasme impossible, le « métier » même de production de contenu audio / vidéo sur Internet était une blague. Mais j’adorais, donc je le faisais pour le plaisir… Et ça a construit une communauté, petit à petit, année après année. Et puis YouTune a commencé à prendre de l’ampleur, et certains ne réussissaient pas à faire d’argent malgré un important nombre de vues. L’un d’entre eux, Jack Conte, a eu l’idée de lancer un système de financement participatif différent de Kickstarter, prévu pour que les créateurs puissent recevoir un financement régulier et prévisible (un fan s’engage à verser une petite somme à chaque publication ou chaque mois).

Il a lancé son site fin 2013, et il a tout de suite trouvé un écho chez les podcasteurs, qui avaient une communauté fidèle, mais qui n’avaient pas vraiment de moyen de monétiser (les audiences sont généralement trop faibles pour que la publicité ne rapporte assez pour vivre). Certains de mes amis américains se sont lancé avec succès, et je me suis dit que je devais tenter aussi, juste pour voir ce que ça donnerait.

J’ai lancé mon « Patreon » (le nom du site de financement en question) début 2014, et la réponse a été incroyable : j’ai atteint mon premier palier (200$) en une soirée, et le second (500$) dans la semaine. La je me suis dit qu’il y avait peut-être un truc à faire… J’ai donc murement réfléchi, et j’ai décidé quelques mois après de me lancer à fond. Je travaillais pour la société Blizzard à ce moment (développeur du fameux World of Warcraft !), et j’ai fait un vrai saut dans le vide : j’ai donné ma démission, et j’ai annoncé après à ma communauté que je voulais gagner ma vie avec les podcasts, en fixant de nouveaux paliers à 1500 et 2000$. Je n’ai peut-être pas fait les choses dans le bon ordre, mais ça a marché là aussi : la communauté, fidélisée et motivée depuis des années, a répondu présent, et en quelques semaines le second palier était atteint… Je n’arrivais pas à y croire ! J’étais (et je suis toujours) aux anges…

Les auditeurs savent la valeur de l’émission, nous avons une relation vraiment très particulière, très différente de celle de YouTube ou des journalistes. Il y a une vraie proximité entre nous, et ce soutien exprime l’attachement qu’ils ont à ce que je fais… Je ne pourrais pas être plus heureux de ma situation aujourd’hui, je suis vraiment privilégié.

rdv tech

5. Vas-tu rester un indéboulonnable audiophile ou vas-tu basculer un jour vers un format vidéo ?

Le problème de la vidéo est que ça prend à peu près 10 fois plus de temps à gérer… Et au final, les gens écoutent les podcasts en audio principalement. Je ne suis pas sûr du tout que ça faille le coup, surtout que je tiens à tout gérer moi-même : c’est comme ça que j’arrive à garder les coûts de production assez bas pour pouvoir en vivre. Donc, à moins d’un changement majeur, la vidéo n’est pas au programme. Même si, là encore, j’aimerais bien…

6. Quels outils te servent à effectuer ta veille tech et préparer tes émissions ?

Je suis old school : c’est principalement des flux RSS ! Je les consulte tous les jours, plusieurs fois par jours, avec l’app Reeder connectée à Feedly, sur mon iPad. Je sélectionne les articles à lire, ce que je fais une ou deux fois par jour. Les bons sont gardés de coté, puis inscrits dans les notes des émissions (Google Spreadsheet), généralement deux fois par semaine.

Au final pour chaque épisode je trie des centaines d’articles, j’en lis choisis une centaine, et nous en traitons peut-être une cinquantaine par émission (étalées sur deux ou trois sujets principaux et une quinzaine de news rapides). Ca fait quand même pas mal de boulot… 🙂

7. Une anecdote sur tes compères les plus fidèles ? Je parle bien sûr du triumvirat infernal Jérôme, Korben et Cédric

Haha, je pourrais, mais ils viendraient me trouver et me faire payer cette trahison en conséquence, donc je vais éviter ! 🙂

8. Je vais terminer comme dans tes émissions, où est-ce que l’on peut te retrouver ? 🙂

Très simple : @NotPatrick sur Twitter, / NotPatrick sur Facebook, et frenchspin.fr (FR) ou frenchspin.com (EN) pour les émissions.
Et sur votre app de podcast ou sur iTunes, cherchez simplement Le rendez-vous Tech ou le Rendez-vous Jeux.

Un grand merci à Patrick et à bientôt dans mes oreilles 🙂

Kyonyx
Suivez moi !

Kyonyx

"Vieux" geek de 38 ans, qui dans sa jeunesse bavait devant les Pda et les montres-calculatrices et qui maintenant vit à fond sa passion avec sa smartwatch (Huawei) et son smartphone (S7 Edge).
Amoureux des nouvelles technologies, je partagema passion de la domotique que je souhaite rendre accessible à tout le monde sur mon blog Domocratisation.fr
Kyonyx
Suivez moi !

Les derniers articles par Kyonyx (tout voir)

Partagez si vous aimez :
3

Kyonyx

"Vieux" geek de 38 ans, qui dans sa jeunesse bavait devant les Pda et les montres-calculatrices et qui maintenant vit à fond sa passion avec sa smartwatch (Huawei) et son smartphone (S7 Edge). Amoureux des nouvelles technologies, je partage ma passion de la domotique que je souhaite rendre accessible à tout le monde sur mon blog Domocratisation.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *