La cigarette electronique : Présentation, taxes, avenir.

Salut la geekosphère kivapote (Ca fait très warhammer dit comme ça), aujourd’hui nous allons parler de la cigarette electronique. Mais comme en deux articles vous ne connaissez pas encore toutes mes facettes, aujourd’hui je vais faire mon jean-ranafout et être plus tranchant qu’à l’accoutumée.

1- La cigarette electronique

EcigUser
Un utilisateur de cigarette électronique.

Alors je ne vais pas vous raconter « toute » l’histoire de la cigarette électronique aujourd’hui. Mais pour la petite anecdote, cette technologie date de 1963, car le concept fût élaboré par Mr. Hebert A. Gilbert. Malheureusement personne n’était convaincu à cette époque.

Et comme tous les concepts sont repris quand la société est « prête », nous avons donc attendu 40 ans avant que cette avancée ne soit disponible pour le grand public.

C’est en Chine grâce à Mr. Hon Lik, qui dans les années 2000 expérimenta la première E-cig que nous devons notre vapote moderne, et ce n’est qu’en 2010 qu’un concept fonctionnel vit le jour.

2 – Utilisation et risques

RisquesMedia
Ce que tu risques selon les médias

Au début, les gens étaient assez méfiants à cause du risque d’explosion de la E-cig. Mais depuis que Mr. Christopher Russel a posté une analyse brute des chiffres de blessures liées à l’utilisation de la cigarette électronique, nous sommes rassurés (Il n’y a jamais eu de mort recensée).

Les chiffres parlent donc de 2,5 millions d’utilisateurs aux U.S, et entre 2009 et 2014 il y’a eu 25 explosions (parfois anodines), qui ont conduit à 9 blessures. Pour l’exemple, chaque année, 13 personnes sont tuées par une chute d’un distributeur automatique. Donc en conclusion, vous avez plus de chance de vous prendre un distributeur automatique sur la margoulette que de vous faire envoyer sur la lune par votre cigarette.

RisqueReal
Ce que tu risques vraiment

Ensuite il y’a le risque lié à la consommation du produit. C’est vrai qu’on ne sait pas encore exactement ce que ça implique. Après si ça peut vous rassurer, on trouve du Propylène Glycol (PG) a hauteur de 40% dans le Dilantin (Médicament), mais aussi dans le textile pour la fabrication du polyester.

Des tests ont été menés aux U.S, et il semblerait que l’exposition de sujets à une concentration très élevée de PG dans l’air (309 mg / m3) pendant une heure, provoque une irritation oculaire et respiratoire. (Pour faire simple, si tu remplis une marmite de e-liquide, que tu fais chauffer et que tu mets ta tête au dessus, techniquement en une heure t’as la gorge qui gratte pendant un ou deux jours). Aucun autre effet signalé pour l’instant sur le court ou long terme. Quant au Glycérol (de son nom fictif « Glycérine végétale »), il est utilisé la majorité du temps dans les préparations pharmaceutiques (Crèmes, suppositoires, sirops) et même dans vos yaourts vu qu’il est utilisé dans l’industrie alimentaire. Malgré le fait que ce soit l’un des principaux composants de la Nitroglycérine, pour l’instant le fait de vaper un e-liquide goût suppositoire n’a pas fait exploser de maison.

3 – Avantages et inconvénients liés à l’utilisation de ce dispositif

Pour les avantages et inconvénients, il est inutile de préciser que c’est un dispositif à batterie, ce qui veut dire qu’il doit être rechargé régulièrement pour s’en servir. L’avantage est que les chargeurs du type Samsung (pour les téléphones ou tablettes oui) s’adaptent parfaitement sur une partie des modèles, donc au final grâce à un adaptateur voiture (Allume-cigare) vous pouvez recharger en paix pendant vos déplacements. Au pire si vous ne pouvez pas, rien ne vous empêche d’acheter plusieurs batteries adaptées à votre E-cig et de les charger à l’avance, neuves elles peuvent durer chacune une demi-journée voire une journée selon l’utilisation.

L’inconvénient de la « vapote » en elle même, c’est que vous inhalez de la nicotine quoi qu’il arrive, donc cela ne réduira pas votre dépendance à la nicotine en elle même si vous ne faites pas l’effort de réduire les dosages ou si vous n’avez pas la volonté. L’avantage, c’est que vous ne consommez que la nicotine, le PG, VG, et l’arôme alimentaire. (Au lieu du papier, tabac, goudron, et les quelques 4000 composés chimiques de votre cigarette classique (Source INPES.Santepubliquefrance)).

Grâce à ça quelque part, vous ne toussez plus comme un bossu, vous ne puez plus la clope (à défaut si vous choisissez un arôme menthe vous sentirez l’aérosol pour les toilettes, on économise le parfum les copains), et si votre compagne / compagnon ne fume pas, et bien l’accoutumance passive liée à l’utilisation d’une e-cigarette est moindre (elle reste présente, mais c’est dérisoire). (On ne parle pas ici de tabagisme passif vu qu’il n’y a pas de combustion (Donc de fumée) dans une e-cig, juste de la vapeur issue de la chauffe, contenant surtout de la nicotine).

Inconvénient faut investir un pécule de départ (Peut être entre 40 et 60 euros pour une E-cigarette de qualité en ligne (Une sub par exemple, ou toute box qui se respecte)) mais l’avantage c’est que votre consommation en nicotine ne vous coûtera plus que 15 euros par mois environs pour ceux fumant 1 paquet par jour approximativement.

4 – Prix actuel en DIY

Youcandoit
Yes we can. Oh wait.

Et oui, car on en arrive au prix. Alors le prix c’est pas cher. Pour mon exemple je mets 60 euros dans mon liquide tous les 6 mois environs (et oui je suis un utilisateur aussi) contre mes 1260 euros avant pour la même période. (A 7 euros le paquet / jour). Alors vous me direz que c’est une économie hors du commun. Oui c’est vrai, après il faut faire l’effort de se cantonner à sa E-cigarette. Mais comme globalement c’est plus fort qu’une cigarette sur l’effet (Sur une sub du moins), ça ne pose pas de problème.

Ensuite il faut faire l’effort de faire son liquide (DIY = Do It Yourself* / Faites-le vous-même*), bon au final ça demande pas des connaissances en chimie, il suffit juste d’acheter une base (N’oubliez pas de choisir votre taux de nicotine) (50/50 pour débuter) sur n’importe quel site internet de cigarette électronique (sur Lepetitvapoteur.com par exemple), l’arôme, et de mélanger en respectant les dosages/repos indiqués sur le flacon d’arôme. Evidemment il faut éviter d’en foutre partout et de mettre les doigts à la bouche ensuite, mais là je vous apprend rien, la nicotine ne va pas dans l’estomac.

5 – Et le problème actuel

Mathspic
Retournons en primaire

Le problème actuel, c’est qu’une loi qui va être en application en janvier 2017, va interdire les préparations toute faites à base de nicotine : votre base 50/50 déjà faite vous l’oubliez.
Donc tout cela va nous obliger à acheter de la nicotine sous forme de booster* c’est à dire un petit flacon de 10ml de nicotine pure. C’est pas la fin du monde. Non effectivement. Enfin un peu.
A l’heure actuelle, une base classique de 110ml a 12mg de nicotine coûte 9,40 euros. Avec votre arôme menthe, pour rester « basique », ca veut dire que pour moins de 15 euros vous pouvez vaper un mois, pour ceux étant à un paquet par jour.

Les 570ml de base 50/50 vont couter 7.00 euros « Environs »,
Le flacon de nicotine 10ml coûte 1.90 euros.
Il faut 74 flacons de nicotine dans 500ml de base pour faire du 12mg/ml.

donc pour avoir 500ml en 12mg de nicotine, je devrais dépenser 74 flacons de nicotine pure. Ce qui me coutera 144 euros, donc au final 151 euros pour 1250ml (1,25 litre) de produit.
Pour reprendre mon prix que je paye actuellement (Et ce, sans les soldes actuelles des boutiques qui cherchent à dégager très vite leur liquide tout fait vu que ce sera bientôt interdit), ca me couterait 100 euros approximativement :

110 ml = 9,40 euros
110 ml x 10 = 1,1L
donc 9,40 x 10 = 94,0 euros pour 1,1L
94 euros + 9.40 = 103,40 euros (Pour les perfectionnistes).

Conclusion tous les 1,2 litres, on aura payé 40 euros de plus. Sur un an de conso pour ma part ca fait du ~11 centimes par jour en plus. (C’est pas énorme, mais 30 centimes de plus par paquet c’est pas énorme non plus… pas vrai ?)

6 – En bref ? Et Marlboro dans l’histoire ?

En bref on va déjà commencer par mettre des gants dorénavant car la nicotine pure, ça pénètre la peau (Les patchs par exemple) mais c’est bien plus fort que la base si on met les doigts à la bouche, donc ne laissez surtout pas traîner ce produit les amis, attention aux enfants, aux animaux, et lavez-vous les mains, là faut pas rigoler ! J’insiste, vraiment !

Enfin, cette information arrive couplée avec celle de Marlboro qui a sorti sa E-cigarette en suisse normande (la « IQOS ») l’année dernière. L’info a été reprise par BFM Buisness (Ça vaut ce que ça vaut), il y’a de cela 10 jours. J’aurais aimé vous mettre une petite image de présentation de la IQOS, mais comme on a pas les droits sur ces images, je vais vous mettre l’idée finale qu’ils ont en tête sur l’mage ci-dessous.

Vous le sentez venir vous aussi… Oh oui vous le sentez et vous allez adorer.

Pactol
Pactol !

Prenez note cependant que la IQOS de Marlboro utilise un entre-deux, effectivement, elle fonctionne grâce à un papier imbibé de tabac (c’est leur « E-liquide » en quelque sorte). Il ne s’agit pas de vape à proprement parler, mais on s’en approche très vite. En vérité, ils cherchent surtout à breveter leur propre technologie, variante de la « Ecig ». La traduction c’est qu’il existera bien un « Après » cigarette du côté des industriels du tabac,  ou tout du moins une alternative / transition.

7 – L’avenir

Encore une fois j’aime jouer les visionnaires et tomber de ma chaise, et ici nous avons donc deux options (Deux fois plus de chance de se tromper).

Si Marlboro arrive sur ce marché (et ca va finir par arriver vu que le prix de la cigarette classique commence a être énorme pour la plèbe (C’est comme ça que nous sommes vu ne vous faites pas d’illusion)), et bien vous aurez droit à votre campagne marketing sur la petite E-cigarette de Mr. Philip Morris, suivie d’une hype car tout le monde va découvrir que la E-cig au final c’est pas si mal que ça, puis les prix augmenteront, vous connaissez l’histoire.

Ou l’idée numéro deux, les industriels du tabac pourraient entrer en concurrence avec la E-cig.  chose qui n’est pas absurde sachant qu’ils cherchent a breveter leur propre technologie à l’heure actuelle. Un petit article qui confirme mes doutes : http://www.vapoteurs.net/tabac-philip-morris-envisage-de-remplacer-cigarettes-tabac-chauffe/

(Espérons juste que le fait qu’ils aient pris le train en retard fasse en sorte qu’ils n’inondent pas le marché.)

Quoi qu’il en soit l’idée qui verra le jour car elle est déjà plus ou moins là, c’est que la séparation de la nicotine pure des mélanges, sera l’occasion parfaite de la taxer et nous faire payer plein pot (d’ailleurs cette loi est faite pour ça ne vous leurrez point). Nous pouvons en être à la fois flattés car cela signifie que notre E-liquide ne risque rien (on ne taxe pas un produit voué à disparaître), et d’un autre côté un peu  frustrés car nous allons subir le même régime que les fumeurs.

L’excuse était alors « Nous taxons car la Cigarette nuit à la santé, ainsi cela rattrape les coûts médicaux liés à cette dernière ». J’attend de lire l’excuse pour la nicotine pure et la E-cig.

Merci qui ? Merci ma boule de cristal ! (pervers)

Vous en pensez quoi ?

Partagez si vous aimez :
3

SantosgodX

Soubrette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *